Une Expo Borderline...

En ces belles journées d’été Scuba People est allé visiter pour vous l’expo borderline datée du 5 mai au 30 septembre, avec de belles oeuvres signées par l’artiste Philippe Pasqua.

L’aquarium y est très beau. J’ai tout particulièrement apprécié les Syngnathus, dont j’ai observé certaines espèces que je ne connaissais pas. Je regrette toutefois toujours de voir des requins et des pélagiques en aquarium malgré le but purement éducatif de l’expo. Mais bon, c’est un ressenti personnel. On peut aussi visiter la partie supérieure du musée avec son bassin de corail et sa lumière fluo, ce qui fait ressortir des couleurs et des détails incroyables, normalement invisibles à l’oeil nu. On peut également observer toute une série de squelettes de cétacés disséminés un peu partout, imposants pour certains, et majestueux pour d’autres quand on laisse libre cours à son imagination. Dessus, on peut imaginer ces animaux vivants dans leurs éléments.

Les oeuvres de Philippe Pasqua sont réfléchies et ont pour but de questionner et sensibiliser le public sur sa relation à la nature, à la mort et à la renaissance. Chaque oeuvre nous met face à la dure réalité journalière des océans et on comprend très vite le sujet. Par exemple, une statue d’un squelette de tortue est prise dans un filet de pêche, tandis qu’un arbre avec du pétrole est jonché de squelettes humains. Par ailleurs, sur le toit du musée, une énorme statue de requin pendue telle un trophée nous rappelle la triste réalité du massacre mondial de ses espèces.

Ces oeuvres sont toutes poignantes et permettent de divulguer à une grande audience cette réalité, qui hélas, ne touche en général que ceux intéressés par les océans. En effet, peu de gens sont conscients de ces problématiques et les démocratiser est important. On ne peut qu’espérer que le Monde change pour les voir évoluer un jour positivement.

Personnellement, mon oeuvre préférée reste une pièce dans un container avec des boules en plastiques et des méduses qui en sortent. La signification : un océan futur plein de plastiques et de méduses. Un bien triste message car oui, le plastique est partout de nos jours. Il envahit même nos terrasses quand nous commandons nos boissons et qu’on nous offre des pailles ou des gobelets jetables. Même incohérence observée auprès de la buvette, à l’entrée du musée..

Malgré tout ce fut Une très belle expo avec un beau message à partager. Monaco, Principauté riche de pouvoir, pourrait facilement bannir le plastique? Mais cela est un tout autre article.

Texte: bam bam

Photos: bam bam