FUJAIRAH ELDORADO DE LA MACRO

L’Emirat de Fujairah se situe dans les Émirats arabes Unis à à peu près deux heures de voiture de Dubaï.

Les Emirats ne sont pas une destination très connue des plongeurs et pourtant on peut y compter à ce jour plus de quinze centres, dont certains méritent vraiment le détour de par leur qualité de service. Dubaï est une destination touristique qui attire déjà beaucoup de touristes. On y trouve également, beaucoup d’Européens venus s’y installer. Il faut dire qu’avec une bonne météo neuf mois dans l’année, la région est très propice à la plongée.

  Credit photo: Philippe Lecomte

 

Venir plonger dans les Emirats est avant tout l’assurance d’exercer sa passion dans un pays très sûr. La sécurité y est l’une des meilleures au monde et l’aéroport de Dubai est également très bien desservi. Cela reste une destination pas si lointaine car on ne compte que six heures d’avion depuis la France. La compagnie Emirates a de très bons tarifs, mais aussi propose 30 kg de bagages en économie. Ce qui permet d’emmener son matériel, sans mettre la main à la poche.

 Credit photo: Stewart clark

Dubaï offre aussi tout un tas d’attractions et de complexes hôteliers intéressants. Mais la capitale économique n’est pas la seule entité intéressante aux Emirats. Ras el Khaïmah, située à seulement 40 minutes de voiture de Fujaïrah, est une ville plus petite et plus sympathique. Mais pour la plongée, ce n’est pas le meilleur spot du pays. Il y a en effet quelques forts courants et peu de sites à visiter. On y trouve quand même quelques belles épaves.

 Credit photo: Philippe Lecomte

 

Fujaïrah est proche de deux villes importantes. Un bon point tant Fujaïrah, mis à part flâner dans son hôtel, n’offre guère d’activités. A moins d’être très aventurier et d’aller s’essayer à l’exploration des beaux wadis et du désert, les distractions sont rares. Mais ces opportunités restent des points importants quand on voyage en famille. Surtout quand certains membres ne sont pas plongeurs. Attention toutefois, le budget doit suivre !

Credit photo: Stewart clark 

Fujaïrah étant situé sur la côte-Ouest des Emirats, c’est donc dans l’Océan indien que vous ferez plouf. Il est vrai que la visibilité n’est pas toujours des meilleures car l’eau a une couleur verdâtre. Cela peut déplaire à certains. Cependant, cela est dû à une eau très riche en plancton. Ce qui veut dire qu’avec un peu de chance, vous pourrez tomber sur un requin baleine, une ou des raies diables et pourquoi pas un mola mola (poissons lunes). La côte de Fujaïrah est aussi très riche en épaves. Le U-Boat nazi, coulé au large, est une attractivité. Mais son accès reste difficile en raison de la profondeur. Vous vous consolerez avec d’autres épaves, beaucoup plus praticables, à environ 20-35m.

Credit photo: Stewart clark 

 

En plus des épaves, le biotope se compose en grande partie de sable fin et de récifs coralliens qui se trouvent en bordure d’ile (comme Dibah Rock) ou bien le long de la côte.

Credit photo: Philippe Lecomte

 

Les récifs d’épaves et côtiers sont un habitat parfait pour une riche diversité d’espèce macros. On y retrouve en effet tout un tas de crevettes diverses mais aussi une très riche biodiversité de nudibranches. Nous avons d’ailleurs interviewé Stewart Clark,un féru local de nudibranches et photographe amateur chevronné. Stewart est résident aux Emirats depuis plusieurs années. Il fait partie d’un groupe de biologistes amateurs et grand amoureux de la petite limace des mers. Ils tiennent à jour une page Facebook appelée @uaebranchers où ils détaillent régulièrement leurs dernières trouvailles. A ce jour, ils ont recensé plus de 311 espèces, dont certaines étaient totalement inconnues de la région. Leur passion a déchaîné le nombre de nudibranche recensées. Dans leur répertoire, elles ne cessent d’augmenter. Stewart tient aussi un site www.moistmacros.com où il publie ses photos.

 Credit photo: Philipe Lecomte

 

Il faut dire que dans la région, les expatriés qui sont bien équipés en appareils photos sous marins sont nombreux. Et encore une fois, la plongée reste le hobbie de bien des résidents expatriés…

C’est le cas de Philippe Lecomte, un français établi à Abu Dhabi depuis 2003, lui aussi passionné de photos sous marines. Philippe tient d’ailleurs un site où vous pouvez retrouver son travail, www.plongee-passion-photo.com. Ce dernier est une personne pleine de talent et adore explorer, avec d’autres photographes locaux. Ils ont commencé à explorer les herbiers et plateaux de sable sur des petites profondeurs de maximum 8m. Car, oui Fujaïrah est aussi un très bon spot de muck-diving. A leur grande surprise, non seulement ils ont aussi trouvé de nombreuses espèces de nudibranches, mais aussi et cela était beaucoup plus surprenant, des poissons fantômes robustes et des pieuvres mimétiques ! Deux espèces, qui, jusque là, ont plutôt été observées en Indonésie et jamais en Arabie.

  Credit photo: Stewart clark 

 

Il reste encore plein de choses à découvrir dans la région.

Credit photo: Stewart clark

 

Si vous recherchez un centre de plongée sur la région, nous vous recommandons un géré par un couple français et un course director français. Darryl, Marine et Laurent vous accueillerons avec l’équipe de freestyle divers. Le centre est très bien placé et bien équipé. Ils peuvent effectivement accueillir des photographes avec tous types d’équipements récréationnels ou techniques:

 

http://freestyledivers.me/

 

 

Articles par Bam Bam

 

Photos par Stewart clark : www.moistmacro.com

 

Photos par Philippe Lecomte: www.photo-passion-plongee.com